Raspberry par un nul

Aujourd’hui j’inaugure un nouvel article de fond à savoir l’utilisation d’un micro ordinateur appelé « Raspeberry ».

Je ferais volontairement abstraction de certaines notions comme « pourquoi un Raspberry et non un Arduino » etc. Le but c’est d’avancer sur le fond et non sur la forme avec des questions trop générales.

Alors l’idée m’est venu tout simplement car je souhaite suivre un tutoriel vidéo trouvé sur Youtube afin de bricoler un système Ambilight pour ma télé.
Ironie de l’histoire, ma télé est déjà pourvue de ce système (Philips) mais c’est déjà ma seconde télévision car l’Ambilight tombe en panne en moins d’un an et pour réparer… il faut changer la télé !
Mais avec le bricolage qui m’interesse, l’effet sera bien meilleur car mieux réparti, donc j’y gagne !

Voici les vidéos tutoriel :

Pour ce qui est du matériel, les liens se trouvent déjà dans la description des vidéos.

Je passe directement au fond du sujet à savoir l’utilisation du Raspberry.
J’ai eu la chance que l’on me cède un modèle PI 2 B v1.1

Alors que normalement il faut un écran dédié (un écran relié au boitier) ainsi qu’un clavier + souris, sans parler d’un câble ethernet droit pour une connection filaire à la box de la maison… je ne dispose en tout et pour tout que de mon PC portable et d’un câble réseau droit ainsi que de mon Windows Seven + alimentation pour le Raspberry. Il va donc falloir faire avec mais je vais y arriver.

Le câble réseau.
Comment reconnaitre si mon câble est un câble droit ou croisé ?
Lien : https://www.commentcamarche.com/contents/304-creation-d-un-cable-rj45-croise#qu-est-ce-qu-une-prise-rj45

 

TIA/EIA 568A
Droit
TIA/EIA 568B
Croisé
prise RJ45 - norme TIA/EIA 568A
prise RJ45 - norme TIA/EIA 568B

Placez vos deux extrémités côte à côte, dans le même sens et vous devriez observer la couleur des fils qui doivent être dans le même ordre.

Pour le branchement (dans l’ordre) :

  1. Carte SD (8Go minimum)
  2. Câble ethernet
  3. Alimentation

Ca, c’était la partie facile ^^
Maintenant il va falloir se retrousser les manches et mettre les mains dans le cambouis !

La première chose à faire c’est de télécharger un Système d’exploitation. Une sorte de Windows mais spécifique pour le Raspberry PI. Il en existe plusieurs pour différents usages/applications.
Pour débuter, j’ai opté pour Raspbian (https://www.raspberrypi.org/)

  1. On télécharge la distribution sur le site précédemment cité.
  2. On décompresses le zip
  3. Télécharger et installer win32DiskImager
  4. Graver l’image à l’aide de ce dernier programme. Le format de la carte SD devra être en FAT32

Voilà, vous avez un OS près à l’emploi.

SSH

Avant de partir bille en tête, il y a une étape à ne pas négliger. Il faut (c’est très simple et bête) dans la racine de votre belle petite carte SD fraichement créée, ajouter un fichier, vide, sans extension qui portera le nom « SSH ».
Rien de plus simple… on se demande pourquoi ce n’est pas créé d’office !!!

Lien : https://www.raspberrypi.org/documentation/remote-access/ssh/

Premier branchement (RPI sur PC via Ethernet)

Rien de bien compliqué si ce n’est que l’on ne va pas avoir accès à internet pour le moment car les bidouilles seraient trop compliquées et non nécessaires puisque par la suite, l’installation d’un dongle USB pour le Wifi sera fait.
Mais, si le principe est simple (on branche un câble Ethernet et ça fonctionne) la réalité informatique oblige à ce que ce soit plus… compliqué ^^ En effet il faut préparer une adresse IP fixe à l’avance. Pour ce faire :
Insérer votre carte SD dans le lecteur de votre PC, ouvrez son contenu et éditer le fichier cmdline.txt
Ajouter simplement à la suite de la première ligne le contenu suivant en adaptant votre IP selon votre goût.
ip=169.254.25.25
Ne faites pas de retours à la ligne. Juste ajouter le contenu précédent à la fin de la ligne déjà remplie.

Éjectez votre carte proprement et vous pouvez l’insérer dans votre RPI, brancher le câble Ethernet et brancher l’alimentation électrique de votre RPI.

Plus d’explications :

  • http://espace-raspberry-francais.fr/Configuration/Connecter-Raspberry-Pi-au-PC-par-cable-Ethernet-RJ45/
  • https://easydomoticz.com/connecter-raspberry-directement-a-pc-windows/
  • https://www.sky-future.net/2017/02/22/comment-se-connecter-a-un-raspberry-pi-a-laide-dun-cable-ethernet/

PuTTY

  • Dans le champs « Hôte » vous saisissez l’adresse IP donnée précédemment 169.255.25.25
  • Allez cherchez à présent l’option SSH et plus précisément l’option « X11 » . Il faudra cocher la première case.
  • Mon conseil : donnez un nom à votre configuration actuelle afin de la lancer rapidement sans avoir à saisir l’adresse IP ni l’option X11 !

A partir de là, vous devez avoir accès à la console de votre RPI avec comme login par défaut : pi et comme mot de passe par défaut : raspberry

 

Première branchement

A présent nous allons brancher notre boitier sur… notre box internet. Ca reste le moyen le plus simple pour débuter. Votre serviteur a essayer de brancher sa framboise uniquement sur son PC mais pour une première ce n’est pas recommandé. Nous verrons par la suite comment faire…
Donc vous l’ordre on branche la carte SD > Câble ethernet > Alimentation éléctrique.

Dans le panneau de gestion de votre box, vous devriez trouver une section avec la liste des matériel reliés et miracle, vous trouverez votre mini PC.
Il est conseillez de réaliser rapidement un « Baux Statique » afin que votre RPI soit joignable toujours à la même adresse IP fixe.
Notez cette adresse IP.

Au sujet de la recherche de l’adresse IP, une piste via le lien : https://www.raspberrypi.org/documentation/remote-access/ip-address.md

Pour donner une IP fixe : https://www.framboise314.fr/allouer-une-adresse-ip-fixe-au-raspberry/

Premier démarrage

De retour sur votre PC, il vous faudra au préalable télécharger le petit programme PuTTY pour vous aider à voir ce que vous faites.

Lien https://www.raspberrypi.org/documentation/remote-access/ssh/windows.md

L’adresse de l’hôte doit être du type : 192.168.x.x

Le login par défaut est « pi » et le mot de passe : « raspberry »

 

PuTTY (RPI branché à votre box)

Cette fois il suffit d’appeler votre RPI avec simplement l’adresse IP qui lui est dédié par votre box internet. Reportez-vous à la gestion de votre box pour découvrir où se cache (facilement) votre RPI en en profiter pour lui attribuer un Baux Statique.

Interface graphique

Oui parceque taper des lignes de commandes dans le noire, c’est bien beau pour le geste mais… ca manque un peu d’images ^^
Pour cela je me suis aidé de ce tutoriel :

Vous aurez noté l’accent Québecois ^^

Mon RPI me parle en Anglais !

Pas de panique, une solution existe :

Changer la langue du Raspberry pi

Changer le mot de passe par défaut : http://www.soft-alternative.com/raspberry-pi-changer-mot-passe-compte-principal-raspbian.php

Le GPIO décodé : https://arduino103.blogspot.com/2014/07/le-gpio-40-broches-du-raspberry-pi-b-et.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.